Musique 432 hertz bienfaits

Musique 432 hertz bienfaits

Musique réglée à 440 Hz contre 432 Hz et les effets sur la santé: une étude pilote croisée en double aveugle

Contexte: La fréquence de référence actuelle pour l’accord des instruments de musique est de 440 Hz. Certains théoriciens et musiciens affirment que l’accord à 432 Hz a de meilleurs effets sur le corps humain, mais aucune étude scientifique ne soutient cette hypothèse.

Objectif: Identifier les différences de paramètres vitaux et de perceptions après avoir écouté de la musique à différentes fréquences, 440 Hz contre 432 Hz.

Conception: étude pilote croisée.

Cadre: Une salle dédiée à l’écoute de la musique, dans une ville italienne.

Participants: 33 volontaires, ne souffrant pas de maladies aiguës et / ou chroniques.

Interventions: Deux séances d’écoute de musique à des jours différents. Les deux sessions utilisaient la même musique (bandes sonores de films) mais réglées à 440 Hz un jour et 432 Hz l’autre. Chaque session consistait en 20 minutes d’écoute.

Principales mesures des résultats: paramètres vitaux (tension artérielle, fréquence cardiaque, fréquence respiratoire, saturation en oxygène), perceptions (sensations physiques et émotionnelles, par exemple fatigue et stress), niveaux de concentration pendant la séance d’écoute et satisfaction générale de l’expérience.

Résultats: la musique accordée à 432 Hz était associée à une légère diminution des valeurs de pression artérielle moyenne (systolique et diastolique) (bien que non significative), une diminution marquée de la moyenne de la fréquence cardiaque (-4,79 bpm, p = 0,05) et une légère diminution des valeurs de fréquence respiratoire moyenne (1 ra, p = 0,06), contre 440 Hz. Les sujets étaient plus concentrés sur l’écoute de la musique et plus généralement satisfaits après les séances au cours desquelles ils écoutaient de la musique accordée à 432 Hz.

Conclusions: Les données suggèrent que la musique accordée à 432 Hz peut diminuer la fréquence cardiaque de plus de 440 Hz de la musique accordée. Les résultats de l’étude suggèrent de répéter l’expérience avec un plus grand pool d’échantillons et d’introduire des essais contrôlés randomisés couvrant plus de paramètres cliniques.

Bien-être